Village rural

komdorpA Opbrakel se trouvent quelques sources et les cours supérieurs de la Zwalm. Le paysage et le relief sont formés par la succession de vallons orientés OSO-ENE et interfluves dont la dénivellation mutuelle diminue progressivement vers le nord. Opbrakel se situe le long de l’ancienne grande voie de communication gallo-romaine Bavai-Gand qui date du premier siècle de l’ère chrétienne. Au Moyen Age ce nommé Brunehildeweg fut une voie de communication entre les comtés rivaux du Hainaut et de la Flandre. Le tracé droit de cette voie historique qui s’est dévalorisée est resté presque intact sur le territoire de Brakel et l’on y a gardé la voie romaine du sud au nord dans la Heinestraat, Cijnsland et Riebeke. Au croisement du Brunehildeweg et du Molenbeek se trouvait autrefois le château riant des seigneurs de Brakel. Une autre voie de transport tombée en désuétude est la ligne de chemin de fer entre Brakel et Ronse (Renaix), de nos jours un chemin réservé aux promeneurs. Aujourd’hui, la N8 est la voie de grande circulation principale.

Au sud, l’on trouve le centre du village où la Sint-Martinuskerk (l’église saint Martin) est implantée de façon acentrique. Le seul zoning industriel de Groot-Brakel rejoint le centre du village à l’est. En dehors du centre du village, la population est concentrée dans des hameaux (e.a. la Brakelbosstraat, Rovorst et Hutte) ou dispersée dans des exploitations agricoles isolées. Le paysage se caractérise par des prés, des champs, des forêts et l’industrie. Le nombre d’habitants s’élève à quelque 1500 (2000 autour de 1800). Le nombre d’habitants par Km² est de 179.