Des trouvailles de silex de l’ère paléolithique et néolithique sur le Lindekouter attestent l’habitation. La colonie médiévale Braglo est Opbrakel. A partir du 10ème-11ème siècles la seigneurie Opbrakel fut gérée par la famille Van Brakel. De cette lignée fut né en 1010 le saint Lietbertus van Brakel, évêque à Kamerijk. C’est probablement lui qui introduisit la scission de Brakel en deux paroisses. L’histoire de sa vie est amplement décrite dans le mémorial “Gedenkboek Opbrakel-900”.

8 postkaart wolfskerke

A la suite du mariage de Johanna (Jeanne), fille d’Erasmus van Brakel (d’Erasme de Brakel), avec Karel van Brugelettes (Charles de Brugelettes) la seigneurie d’Opbrakel passa aux descendants dans le courant du 14ème siècle. Dans ce même siècle, la tenure passa dans les mains de Jan van Hembieze (suite à un mariage). Après qu’Opbrakel fut dans les mains des Seigneurs de Herzele (16ème et 17ème siècles) et après de Landas, la famille Maroucx (possédant la seigneurie Reygersvliet) devint le dernier propriétaire au cours du 18ème siècle. Une branche de la lignée de Brakel était entrée en possession de la seigneurie Hof-ten-Bossche (du 14ème à la fin du 16ème siècle). Le dernier seigneur fut Pierre Adornis, dont le père était marié avec Anna van Brakel (Anne de Brakel). L’histoire d’Opbrakel de 1830 à 1970 est décrite dans les moindres détails dans le mémorial ”Gedenkboek Opbrakel-900”. 

OPBRAK18 P1240929