le programme

Evocation historique: Jeu Son et Lumière basé sur la figure légendaire de Lietber-tus van Brakel (Libert de Brakel) (un saint populaire sur qui un livre a été écrit) conçu comme un voyage à travers le temps, de 1100 jusqu’aujourd’hui, avec une figuration locale et avec un acteur TV connu comme personnage principal. Scénario: Frans De Staercke. Ce spectacle a été porté à la scène deux fois, dans le centre du village (les 28 et 29 août ’98). Plus de 100 figurants y ont participé.

gedenkboekGedenkboek (Mémorial): avec comme sujets e.a. étymologie Opbrakel, Opbrakel à travers les siècles, la communauté religieuse, l’enseignement, l’historique des asso-ciations d’Opbrakel. Publication en mars 1999 comme travail d’équipe de divers auteurs. A été mis en vente.

Parcours touristique: le long des atouts touristiques d’Opbrakel avec des questions ludiques, de beaux prix, de mai ‘98 à septembre ‘98. Promotion média nationale. Coûts couverts par sponsoring.

Restauration des chapelles champêtres: La landelijke Gilde Opbrakel (La Guilde Rurale d’Opbrakel) a fait restaurer par des bénévoles plusieurs chapelles et autres symboles religieux, avec le soutien et le conseil de la Protection des Monuments et des Sites.

Exposition photos: avec des photos d’antan des associations d’Opbrakel, des figures remarquables, des coureurs cyclistes, des événements, des anecdotes, etc. Ouverte de mai ‘98 à août ‘98.

Coordination de toutes les activités des associations d’Opbrakel dans le courant de ‘98 sous le logo de l’asbl avec plusieurs réunions de coordination. Un programme des fêtes pour toute l’année ’98 a été rédigé, auquel toutes les associa-tions ont participé. Ce programme a été présenté sous forme d’un calendrier à effeuiller. Sur le support de ce calendrier étaient imprimés les logos des sponsors principaux.

En promotion des festivités, un Bulletin d’Information Opbrakel-900” a paru quatre fois, en toutes-boîtes, distribué par la poste. En 1996, cette publication a paru 3 fois. Quatre numéros en 1997 et 1998. La dernière publication a paru début 1999. L’objectif était d’informer les habitants et de les sensibiliser à participer aux festivités. Dans ce bulletin, les sponsors locaux étaient récompensés

par de petites annonces.

l’évocation

Un des événements principaux lors des festivités en 1998 fut l’évocation historique “Opbrakel Boven”, spectacle représenté en plein air dans le centre du village d’Opbrakel, le vendredi 28 et le samedi 29 août 1998.

Ce spectacle Son et Lumière a mis en scène l’histoire d’Opbrakel de 1098 à 1998.

Le contenu.

En compagnie de la déesse Historia, nous vivons un voyage captivant à travers le temps. Pour les différentes périodes, elle construit les scènes et fait jouer par des figurants des étapes historiques remarquables. Ce sont les histoires des petites gens dans de grands moments.

A la figure de Lietbert de Braecle (Liebertus van Braecle) est attribué un rôle cen-tral. Ce personnage têtu, vivant dans une époque cruelle, était un anarchiste pacifi-que avant la lettre. Au début, Lietbert vit sa propre vie et plus tard il reste sur son qui-vive en critiquant et combattant toutes les situations intolérables. De cette manière, il devient en quelque sorte une création intemporelle qui, d’une part, nous montre comment surgissent des gens marqués par la même obstination et, d’autre part, crée un lien avec nos temps modernes, le tout contenant un message pour notre société contemporaine.

Le concept permet que les figures vivent différentes situations: la pauvreté, la pros-périté, la guerre, la révolte, la fête,… La tragédie est manifestement présente, mais aussi la relativisation et la note comique. A plusieurs reprises, l’histoire est interrom-pue par des scènes illustratives, jouées par des figurants mélancoliques qui se plaignent, subissent leur sort, se révoltent, s’amusent, festoient et dansent… Un spectacle Son et Lumière coloré avec des projections de dias renforcent l’atmosphère.

Les personnages principaux – Historia et Lietbert sont interprétés par Frederika Schollaert et Oswald Versyp. Un grand groupe de plus de 100 participants locaux les entoure en jouant un rôle de figurant qui leur va comme un gant. Une œuvre musi-cale osée – composée spécialement pour cette occasion – une chorégraphie adap-tée et un support technique professionnel les guident à travers le temps.

Le décor.

En installant un podium géant dans le jardin Renaissance en face de l’église, on fait un usage optimal des charmes du centre de village d’Opbrakel. Le décor intègre également une bande du pavé, ce qui fait qu’on peut créer une plus grande mobilité dans l’histoire, et ceci dans le sens littéral du terme: la présence de chevaliers et de combattants anime la scène.
De cette façon, le public est entraîné par l’histoire. Il y a un dialogue indirect mais très fort entre les divers composants, ce qui crée un spectacle étourdissant, avec, comme toile de fond et témoin muet, la tour de l’église.

L’équipe.

 

 

Frans De Staercke (scénario), Eric Noerens et Marc Van Quickelberghe (metteurs en scène), Myriam Van Den Bossche (ballet), Kris Noerens (son et lumière), Luc Matton (acrobatie et chevaux), Chris Van den Boeynants et Patrick De Smet (assistants), Machteld De Moor (costumes), Dirk Van De Catsyne (maquillage), André Bauters (logistique), Johan Vandewalle (équipe technique), Hubert Huysentruit (enregistre-ment vidéo) et de très nombreux figurants.

 

 

Comme conclusion.

Un vidéo-film professionnel réalisé à l’occasion du spectacle total éternise cet évé-nement remarquable à

les photos